Revue de presse climat & Cop 21 du 12 novembre 2015

Par Victor Vauquois, 
 
Cette semaine, dans la revue de presse climat & Cop 21, simulations météo sur les points de blocage de l'accord, rayon de soleil à l'ouest, et sur les mobilisations citoyennes tous azimuts qui s'intensifient, avec notamment :

 

Pour la dernière répétition avant la Cop, une polémique sur le caractère contraignant de l'accord : 
 - La pré-COP21 se termine par des « avancées » mais des questions subsistent - Le Monde - 11 novembre ;  où l'on s'intéresse au galop d'essai organisé par la France à moins d'un mois de la Cop, réunissant les ministres de 70 pays, pour avancer sur les options de l'accord encore sur la table à trancher, notamment autour du mécanisme de révision, l'objectif de long terme des financements et des actions concrètes avant 2020.
- COP21: l'accord sera "contraignant" où ne sera pas, affirme Hollande - Les Échos - 12 novembre ; où François Hollande et Laurent Fabius ré-affirment leur volonté d'un accord contraignant, si accord il y a, en réponse aux déclarations de John Kerry, secrétaire d'Etat des États-Unis, dans le Financial Times sur la conclusion attendue d'un accord juridiquement non contraignant lors de la COP21. 
- COP21: "L'accord sera en partie contraignant" - Paris Match - 12 novembre ; où l’ancien ministre et eurodéputé Pascal Canfin relativise la polémique, explique qu'elle n'a rien de nouveau et qu'en effet l'accord aura des parties contraignantes et d'autres pas, le tout étant de savoir ce qui le sera.
Et pour aller plus loin, Libération revient en détail sur les raisons des réticences des États-Unis à un accord contraignant, Maxime Combes estime que l'accord reste un crime climatique car ne respectant pas l'objectif de rester sous les 2°C de réchauffement, et des militants climatiques sont allés déranger la pré-Cop... rappelant la contradiction des annonces volontaristes du gouvernement avec celle annonçant la poursuite du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
 
Mais aux États Unis encore, un vent d'espoir chez les activistes climatiques après l'abandon d'un projet d'oléoduc par Obama
- La "keystonisation" de tout projet fossile est inévitable - Huffington post - 10 novembre ; où l'on revient sur le rôle décisif de la mobilisation citoyenne pour empêcher cet oléoduc qui devait transporter des sables bitumineux sur 1900 kilomètres, et où l'on convient logiquement que si construire Keystone est dangereux pour le climat, toute infrastructure pour les combustibles fossiles est dangereuse.
- Obama annonce le rejet du projet d’oléoduc Keystone XL - Le Monde - 6 novembre ; où l'on s'arrête sur la décision longtemps attendue du président Obama de finalement rejeter le projet d'oléoduc géant Keystone, sur le fait que son porteur TransCanada n'ait pas dit son dernier mot, et sur le clivage démocrates/républicains sur le climat aux États Unis.
- Climat : les États-Unis s'engagent au-delà de la présidence Obama - Le Parisien - 12 novembre ; où l'agence américaine de protection de l'environnement a voulu assurer que les mesures du président Obama en faveur de l'environnement seront maintenues, notamment le "Clean power plan" en faveur des énergies renouvelables.
Et pour aller plus loin, les Décodeurs reviennent sur l'historique de 7 ans de tractations sur cet oléoduc, tandis que Maxime Combes invite les activistes français à s'inspirer du mouvement climatique nord-américain.
 
Des rapports alarmants, tant sur les causes du dérèglement climatique qui s'aggravent que sur ses conséquences pour les plus fragiles...
- 2015, année de tous les records climatiques - Le Monde - 9 novembre ; où le Met Office Britannique et l'Organisation météorologique mondiale alertent sur le dépassement en cours de deux seuils symboliques: l'augmentation de +1°C par rapport à la période pré-industrielle et un niveau de concentration de 400 parties par millions (ppm) de C02 dans l'atmosphère, niveau inédit depuis 2,6 millions d'années.
- Les pauvres, premières victimes du changement climatique - La Croix - 9 novembre ; où dans un rapport de la Banque mondiale intitulé Ondes de choc, on découvre que le monde compte 1 milliard de pauvres en 2015 - à l’origine de 1 % des émissions-, qu'ils seront 100 millions de plus à l’horizon 2030, et que les progrès de développement difficilement acquis seront réduits à peau de chagrin.
- Climat : la demande mondiale d'énergie va augmenter de 30% d'ici à 2040 - Le Figaro - 10 novembre ; où les prospectives de l'Agence internationale de l'énergie sont plutot pessimistes et relèvent que la demande en énergie va continuer à croitre un temps si l'on continue dans cette voie, au moins jusqu'à 2040, ce qui risque de pousser beaucoup à continuer à recourir aux énergies fossiles. 

- Les importations représentent près de la moitié des émissions de CO2 françaises - Actu-Environnement - 9 novembre ; où l'on relativise "les bons résultats français en matière d'émissions nationales de CO2" à la lumière des chiffres des fortes importations du pays pour sa consommation et de leurs émissions non comptées dans le calcul national.

Et pour aller plus loin, retour en vidéo sur la façon de gérer les conséquences du changement climatique sur la pauvreté selon la Banque Mondiale.
 
Une mobilisation d'acteurs hétéroclites pour la Cop, chacun à sa manière
- Cop 21 : des juristes français s'engagent pour le climat - Télérama - 12 novembre 2015 ; où un groupe de juristes français publie dans une revue de référence un appel en forme de « Propositions pour un droit au secours du climat », pour connaitre le droit existant et voir comment le faire évoluer pour protéger le climat, quitte à inventer de nouveaux dispositifs.
 - En marge de la COP21, les artistes se mobilisent pour le climat - La Croix - 11 novembre ; où l'on se penche sur les "plus de 200 événements prévus à travers le monde par le collectif ArtCOP21 pendant la Cop, avec une carte des différentes initiatives, afin de « contribuer à imaginer un monde futur positif et durable ».
- “ COP 21 : l'accord de Paris doit parler d'emploi ” - Actu-Environnement - 10 novembre ; où l'on s'intéresse à la mobilisation des syndicats pour le climat, avec la Confédération syndicale internationale, qui souhaite "promouvoir le travail décent et les emplois de qualité" dans l'accord de Paris, et y intégrer les questions de formation et de justice sociale pour que la transition des emplois ne soit pas trop brusque pour les travailleurs. 
- Climat : en France, la mobilisation des scientifiques - Le Monde - 9 novembre ; où l'on se penche sur plusieurs initiatives de la communauté scientifique, de l'exposition du "train du climat" aux cycles de conférence et vidéos grand public, pour sensibiliser à l'importance du dérèglement climatique. 
- Climat : « Faites un effort, quoi ! » Louise 9 ans - Libération - 6 novembre ; où l'on revient sur le projet "Les enfants ont quelque chose à vous dire", qui rassemble des centaines de lettres d'enfants venues du monde entier pour exprimer leurs attentes pour la Cop 21, et qui devraient être remises en main propre aux chefs d’État. 
- COP 21 : la «Déclaration des Droits de l’Humanité» a été rédigée - Le Parisien - 3 novembre ; où l'on revient sur la nouvelle Déclaration des droits de l'Humanité, rédigée par un collectif de juristes sous l'égide de Corinne Lepage, afin de défendre «le droit pour tous les habitants de la Terre à vivre dans un monde dont le futur n'est pas compromis par l'irresponsabilité du présent», avec l'objectif de faire adopter cette déclaration en 2016.
L'occasion de revenir en vidéo sur la définition de l'écocide, tandis qu'autres acteurs, les étudiants de radio campus, ont lancé le site goodcopbadcop21.org pour parler de la Cop et du climat... autrement. 
 
Et les activistes climatiques qui montent en puissance avec des actions aux formats variés et nouveaux !
- 196 chaises "réquisitionnées" pour un contre-sommet sur le climat - Le Monde - 12 novembre ; où l'on revient sur la campagne chaises, son succès avec l'atteinte de l'objectif de 196, et où l'on détaille la dernière action en date d'ANV COP21, 5 réquisitions de chaises simultanées pour dénoncer les banques pratiquant l’évasion fiscale. Une victoire qui s'est faite, mais non sans mal avec la garde à vue d'une militante et d'un journaliste... tandis que l'évasion fiscale reste pour le moment trop impunie en France et en Europe, et que les grandes banques françaises continuent de financer les énergies fossiles.
- Patchwork militant annoncé pour la manifestation parisienne à la veille de la COP21 - Le Monde - 12 novembre ; où l'on s'intéresse à la vaste convergence de mouvement climatiques qui viendront, chacun à leur manière, marcher pour le climat le 29 novembre dans ce qui sera probablement la plus grande mobilisation climatique de l'Histoire en France.
- Pour refroidir la Terre, posons des lignes rouges à la COP21 - Reporterre - 10 novembre ; où Geneviève Azam revient sur la stratégie des lignes rouges à ne pas dépasser qui conditionneraient la réussite d'un accord à la Cop ou non, en dénombre neuf, et appelle à une action citoyenne forte notamment pour la fin de la Cop sur ce thème des lignes rouges. 
- Total accusé de « crime contre l’humanité » par des militants écologistes - Le Monde - 7 novembre ; où des militants d’Actions non-violentes COP 21 ont transformé le parvis du siège de Total en "scène de crime climatique", accusant le géant pétrolier de « serial killer du climat » et dénonçant tant ses actions climaticides à travers le monde que le fait que Total fasse partie de l'agenda des solutions validé par le gouvernement.
En bonus, Greenpeace appelle en vidéo à l'action, Grazia revient sur "5 happenings écolos originaux", tandis que 350.org rappelle que la société civile n'est pas aidée dans ses mobilisations, très loin des dispositifs mis en place pour l'hébergement, l'accueil ou la fourniture de visas à Copenhague, et lance un appel pour qu'elle ne soit pas réduite au silence !

-------

Et en bonus :

- Le quotidien des français et le climat, avec un sondage qui montre que si 57% des Français s’intéressent à la COP21, le "réchauffement climatique" apparaît en sixième et dernière position de leurs préoccupations parmi un choix, le chômage restant en tête. RTL revient de son côté sur 7 mesures écolos qui ont changé le quotidien des français, le Figaro sur les investissements en hausse des français en faveur du climat, tandis que Reporterre essaie le rap dans des quartiers populaires pour "jeter un pont entre la planète et les préoccupations du quotidien".
- Le greenwashing et les fausses solutions qui prennent de l'ampleur à l'approche de la Cop, avec la géo-ingénierie et ses dangers, les besoins d'éclaircissement avant la Cop sur ce qu'on appelle la finance climat pour ne pas tout considérer comme tel, le retour du lobby nucléaire, les travers des marchés carbone et de leur fonctionnement depuis 10 ans, ... et la campagne des ONG pour exclure des négociations des multinationales climaticides.
- Déferlante d'inquiétudes affichées sur la sécurité pendant la Cop, avec un ministère de l'intérieur qui entretient dans son dispositif de sécurité un "savant dosage entre médiatisation des menaces (terrorisme, manifestations violentes) et affichage de leur prise en compte"... Une note des services de renseignement, très relayée (ici ou ), aurait ainsi fuité et mentionne comme menaces "Daech, l’ultra gauche ou les écoterroristes, les blacks blocs (qui seraient déja là...) ou encore les drones et la cybermenace". A noter que le Bourget dès sa remise aux Nations Unies pour la Cop sera sous sa responsabilité, donc sous la sécurité d'une police internationale différente de celle française qui s'occupera de la périphérie.
- L'occasion de revenir sur le rétablissement du contrôle aux frontières pour la Cop... mesure exceptionnelle qui va mobiliser environ 30 000 policiers, à la surveillance qui sera croissante et plus systématisée à l'approche de la Cop... et mesure que dénoncent les ONG qui y voient une entrave à la venue des dizaines de milliers de personnes qui voudraient rejoindre les mobilisations organisées en marge du sommet.

- Désinvestir des énergies fossiles toujours, avec une interview combative d'un des fondateurs du mouvement 350.org, qui porte la campagne de désinvestissement. Sur ce front, des nouvelles variées, entre l'Europe qui sort définitivement des fossiles et l'Agence Internationale des énergies très optimiste vers un passage à venir rapide des fossiles aux renouvelables... mais aussi le chiffre toujours délirant de 10 millions de dollars par minute versés en subventions publics aux énergies fossiles dans le monde ou un récit dur des conditions d'exploitation de la plus grande mine de charbon à ciel ouvert du monde en Colombie. Datagueule revient de son côté en vidéo sur l'historique des énergies fossiles...
- A l'international, des déceptions, avec le refus des eurodéputés de renforcer les objectifs climat de l'UE, et les pays pétroliers du Golfe qui refusent toujours tout engagement en matière climatique et de rendre leur contribution...
- D'autres solutions pour le climat qui émergent comme une meilleure gestion de l'eau, la remise en cause de la croissance, ou l'impact du commerce équitable.
- Enfin, l'on apprend que le texte de l'accord de la Cop sera également envoyé dans l'espace ! Une civilisation extraterrestre saura peut être expliquer l'intérêt de la démarche ?
 

Bonne lecture, et bonne semaine !