Revue de presse climat & Cop 21 du 16 avril 2015

Par Victor Vauquois 

Cette semaine, dans la revue de presse climat & Cop 21, des éclaircies sur le désinvestissement et au Canada, avec notamment :





Des nouvelles de la préparation de la Cop coté gouvernement :

  • Conférence mondiale sur le climat : combien ça va coûter ? - Europe 1 - 16 avril ; où l'on s'attarde sur le détail du prix de l'événement Cop lui même, avec un budget de 187 millions d'euros, dont "l'objectif est que 20% de la facture totale soit financée par les entreprises privées".
  • Laurent Fabius, le converti du climat - Le Monde - 14 avril ; où l'on s’intéresse au parcours du ministre des affaires étrangères, ses visites et ses actions, où "dans chacun de ses déplacements figure désormais une « séquence climat »".

L'agriculture et l’agroforesterie, leviers d'action indispensable

Se servir du marché, le boycotter ?

  • Inciter les investissements « bas carbone » - Le Monde - 16 avril ; où l'on se penche sur les moyens de l'Etat pour flécher les investissements vers des secteurs décarbonés, en jouant notamment sur les prix à la consommation de l’énergie fossile et l'aide aux investissements utiles.
  • Le prix du carbone, une boussole pour les entreprises - Le Monde - 16 avril ; où dans une tribune, le PDG de GDF Suez plaide pour des mesures de tarification du carbone et des marchés carbones généralisés au niveau mondial... qui pourraient selon lui être des objectifs pour la Cop et permettraient de donner une direction aux investisseurs privés.
  • Pour sauver le climat, faisons la grève de l’économie - Reporterre - 11 avril ; où les objecteurs de croissance invitent à "cesser de ne s’attaquer qu’aux conséquences de l’économie productiviste", à "la saper à la base" et formulent une idée pour les mobilisations de la Cop : une grève de l'économie.



Les campagnes de désinvestissement qui continuent et multiplient les victoires :

  • La Norvège va boycotter les bandits climatiques - Euractiv - 13 avril ; où le puissant fonds de pension gouvernemental norvégien décide de mieux controler ses investissements et de "de ne plus prendre de participations dans les entreprises qui contribuent, «de façon inacceptable à accroître les émissions de gaz à effet de serre»".
  • Paris, Oslo, Seattle : les villes coupent les vivres aux énergies fossiles - Terra-Eco - 10 avril ; où l'on revient sur le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles, qui gagne de plus en plus de terrain et pousse les plus grandes villes à s'engager en la matière...



Au Canada, la montée d'un mouvement climatique



Justice climatique en Afrique, bataille contre les climato-sceptiques aux États Unis



De nouvelles initiatives, variées et inattendues :



Et la bataille du climat, qui se joue maintenant !



 

Et en bonus :