Revue de presse climat & Cop 21 du 29 octobre 2015

Par Victor Vauquois, 
 
 
Cette semaine dans la revue de presse climat & Cop 21, prévisions incertaines pour l'accord envisageable à la Cop, et anticyclone sur la viande, le nucléaire et l'accueil des militants climatiques, avec notamment :
 

Le point sur des négociations pas toujours en Bonn entente :
- COP21 : « Après Bonn, tout est encore possible » - Terra-Eco - 27 octobre ; où Alix Mazounie explique les divergences remarquées à Bonn entre pays développés et pays du sud, en particulier sur la question du financement, et les débats autour d'un processus de révision des objectifs.
-
La conférence de Bonn ouvre la voie à un accord mondial sur le climat - Actu-environnement - 25 octobre ; où l'on évoque plusieurs rapports qui envisagent un réchauffement largement supérieur à deux degrés, regrette que la sortie mondiale des énergies fossile ne soit pas évoquée officiellement mais estime malgré tout qu' «un accord universel est à portée de main ».
-
COP21 : l’aide du Nord, une question de "vie ou de mort" pour les pays du Sud - Novethic - 23 octobre ; où l'on revient sur des négociations rugueuses à Bonn, avec le texte synthétique proposé qui supprimait des revendications des pays en développement... mais a recréé très involontairement un processus d’échanges aboutissant à 55 pages de texte entre crochets.
Et pour élargir le spectre, l'on peut comparer des analyses très pessimiste ou très optimiste de cet état des lieux de retour de Bonn.
 

La bataille énergétique française entre nucléaire et renouvelables :
- Un rapport démonte le rôle du nucléaire dans la lutte contre le changement climatique - 20 minutes - 27 octobre ; où un rapport commandé par des ONGs affirme que le déploiement des énergies renouvelables est plus rapide et moins cher que celui des nouvelles technologies nucléaires, et où l'on annonce l'action en justice menée par Sortir du Nucléaire et FNE contre EDF pour publicité mensongère.
- 100 % d'électricité renouvelable : un atout pour l'économie locale - Novethic - 27 octobre ; où quatre exemples de territoires qui ont initié leur transition énergétique corroborent le rapport de l'ADEME, montrent que le 100% électricité verte en 2050 est possible, qu'il ne couterait qu'à peine plus cher et aurait des retombées économiques importantes pour les territoires.
- EDF voit un nucléaire renouvelé en 2050, L’Ademe veut s’en passer - Challenges - 24 octobre ; où l'on rappelle les déboires de la construction des nouvelles centrales nucléaires, et où le PDG d'EDF continue d'en vanter le modèle, ce deux jours après la publication du rapport de l'Ademe qui trace la voie d'une France 100% énergies renouvelables...

Cette bataille énergétique française est l'occasion de revenir sur un autre rapport de l'Ademe qui critiquait le soutien français à la voiture électrique, et de faire le point sur le désinvestissement encore progressif de la France du charbon.
Des critiques successives sur le rôle de la consommation de viande dans le dérèglement climatique :
- Les eurodéputés limitent les émissions agricoles, mais pas les rots des vaches - Euractiv - 30 octobre ; où le Parlement européen décide d'imposer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre relâchés par le secteur agricole, sur proposition de la Commission et contraignants pour 2025.
- Avant d’être cancérigène, la viande est polluante pour la planète - Le Monde - 29 octobre ; où les Décodeurs reviennent en chiffre sur les millions de tonnes de viande produites et consommées dans le monde et en constante augmentation, sur leurs impacts en émission de CO2, et sur le fait que "la viande, plus que tout autre aliment, coûte cher à la planète".
- Nos choix alimentaires sont aussi des engagements climatiques - Le Huffington Post - 23 octobre ; où Cyrielle Denhartigh du RAC rappelle les chiffres des impacts de l'agriculture sur le climat en France et plaide pour les réduire de "manger bio et de saison, ou encore de soutenir une agriculture paysanne locale et des élevages à l'herbe".
Et en bonus, GoodPlanet et 60 Millions de consommateurs publient un programme qui plaide à l'occasion de la Cop pour la réduction de la consommation de viande.

La mobilisation des entreprises pour le climat, tantôt réelle, tantôt simple affichage :
- COP21: «C’est comme si un cigarettier finançait un hôpital !» - Libération - 22 octobre ; où l’ONG Corporate Accountability International lance sa campagne «Kick Big Polluters Out of Climate Policy», pour exclure les entreprises et lobbies privés des négociations climat et dénoncer leur importante présence devenue traditionnel dans les Cop.
- Marylise Léon (CFDT) : "Ne pas s'intéresser au climat, ce serait faire l'autruche sur les mutations de l'emploi à venir" - Novethic - 22 octobre ; où la secrétaire nationale de la CFDT revient sur les enjeux de la transition écologique pour les salariés, l'implication grandissante des syndicats sur la question, et la transformation et formation des métiers à venir.
- Économie bas-carbone : avec ou sans croissance ? - Novethic - 21 octobre ; où la question de la déconnexion ou pas du PIB et de l'énergie fait l'objet d'un débat entre économistes adeptes ou non de la croissance... qui semblent s'accorder en tout cas sur l'impératif de décarbonation de l'économie.
- Lutte contre le réchauffement climatique : la COP21 fait passer les entreprises à la vitesse supérieure - Novethic - 21 octobre ; où l'on regarde le verre à moitié plein de réels engagements de plusieurs entreprises pour le climat, qui ont intégré le risque climatique, demandent un réel prix du carbone, modifient leurs comportements et attendent de la Cop 21 des axes d'action économique clairs.

Et en bonus, Reporterre est allé étudier les grands écarts d'un magasin Auchan entre promotion d'éco-gestes à l'échelle d'un magasin et actions climaticides dans la stratégie nationale de la chaine.
Et la mobilisation de la société civile en parallèle de la Cop compromise par les pouvoirs publics...
- Libre-circulation suspendue : les défenseurs du climat ne seront pas les bienvenus en France pour la COP 21 - Bastamag - 29 octobre ; où l'on révèle que le gouvernement français fait non seulement des difficultés pour fournir des visas aux militants climatiques mais s’apprête à rétablir les contrôles aux frontières pendant le mois incluant et précédant la Cop, une mesure exceptionnelle « en cas de menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure » !
- COP 21 : le gouvernement freine la participation de la société civile - Reporterre - 27 octobre ; où des membres de la société civile dénoncent "le silence du gouvernement quant aux problèmes d’hébergement et de visas", et où l'on revient sur la campagne #privésdecop21 et la lettre pour ouvrir Paris au monde...
- Il n’y a pas que la COP21: il y a aussi la contre-COP21 de la société civile - Slate - 25 octobre ; où l'on se penche sur des problématiques de "la galaxie du «off» de la COP21", les mobilisations qui y sont prévues, et l'émergence d'une nouvelle génération de militants climatiques...
- Organisation de la COP21 : la grosse inquiétude des socialistes - Le Parisien - 23 octobre ; où l'on revient sur les inquiétudes des responsables socialistes sur les transports à Paris pendant la Cop, les mobilisations contestataires, ou le risque de perdre l'intérêt des électeurs avec le télescopage des élections régionales et de la Cop.

Et pour protester contre ces mesures et le désintérêt des pouvoirs publics sur l'hébergement, d'aucuns ont carrément décidé d'aller camper sous la tour Eiffel...
 

 
En bonus :
- Des déclarations de personnalités, avec Pierre Rabhi qui ne croit que peu en la Cop mais plutot en l'inventivité de la société civile, ou Léonardo Di Caprio qui annonce sa venue à Paris pour la Cop... et à une journée "people" le 5 décembre pour médiatiser l'événement.
- De nouveaux constats alarmants du dérèglement climatique, entre la banquise du Groenland qui fond rapidement, un tour de France des effets du réchauffement, la nécessité de s'adapter dans la gestion des ressources en eau, ou la disparition annoncée des lézards d'Europe et des glaces au chocolat.
- Des publications encore, avec un retour sur "Les dessous de la cacophonie climatique" de Sylvestre Huet qui cherche à faire "le tri dans la cacophonie des discours contradictoires", et sur "Le climat qui cache la forêt" de Guillaume Sainteny, ouvrage controversé et très critique des politiques publiques menées jusque là contre le dérèglement climatique.
- Une polémique autour du M. Météo climato-sceptique de France 2, en procédure de possible licenciement, qui reçoit des soutiens inattendus... alors que Sciences et avenir démonte point par point les erreurs du livre en question, ou que Datagueule dénonce dans une vidéo celles des climato-sceptiques en général.
- L'art au service du climat, avec une compilation de 10 dessins de Luc Schuiten pour "repenser notre rapport à la nature", un retour sur l'histoire du glaciologue Claude Lorius avec la sortie de "La glace et le ciel" au cinéma, une expo « Des fossiles et des Hommes » sur "la folie extractiviste", ou encore un parcours artistique dans Paris sur le climat proposé par Terra-Eco.
- Des déclarations d'institutions religieuses pour le climat, qui en appellent à un sursaut pour la Cop, que ce soit du côté de dignitaires catholiques ou musulmans.
- L'intérêt d'une meilleure gestion des déchets pour limiter les émissions de GES, réaffirmé par une étude de Zéro Waste qui critique le chiffrage largement sous-évalué de l'impact des déchets, et avance 11 propositions de meilleure gestion.
 

Bonne lecture et bonne semaine !