Revue de presse climat & Cop 21 du 8 octobre 2015

Par Victor Vauquois, 
 
Cette semaine dans la revue de presse climat & Cop 21, temps orageux sur le projet d'accord pour la Cop tout juste paru, mais éclaircies sur la sensibilisation et la structuration des mobilisations, avec notamment :

La parution d'un projet d'accord synthétique... et déjà sous le feu des critiques :
- Climat : Le projet d'accord doit être rejeté ! Non aux crimes climatiques ! - Médiapart - 8 octobre ; où Maxime Combes critique en dix points le texte préfigurant l'accord de Paris, jugé insuffisant et inacceptable, entre-autre vue l'absence d'objectifs de réduction d'émission des pays ou d'engagement contre les énergies fossiles.
- COP21: les Nations unies tombent d'accord... mais sur quoi ? - Challenge - 6 octobre ; où le projet d'accord des Nations Unies est salué pour sa simplification de 80 à 20 pages, mais où l'on regrette l'absence d'objectifs clairs et la non-spécification des moyens à mettre en œuvre pour y parvenir.
- L’objectif "zéro émission" est-il réaliste ? - Novethic - 5 octobre ; où l'on découvre les enjeux scientifiques, politiques et surtout sémantiques qui se cachent derrière le possible "accord de Paris", entre émissions zéro nettes, émissions zéro brutes, économie bas carbone, ...
Et pour aller plus loin, deux interviews de Laurence Tubiana et Yannick Jadot reviennent sur les conditions à leur sens de réussite de la Cop 21, les points clés de l'accord, et ses à cotés.
Financements et solidarité internationale, de plus en plus cruciaux pour la réussite de la Cop :
- Les pays vulnérables au changement climatique créent leur groupe, le V20 - BFMTV - 9 octobre ; où 20 des pays les plus vulnérables aux conséquences du changement climatique et les plus pauvres s'unissent pour peser dans les négociations climat, avec la question du financement en ligne de mire. 
- L'OCDE évalue à 62 milliards de dollars les financements climat - Le Monde - 7 octobre ; où l'OCDE estime qu'il est réalisable d'atteindre l'objectif de 100 milliards de dollars par an de financements climat à destination des pays en développement mais alerte sur leur sélection, avec seulement 16% actuellement destinés à l'adaptation au changement climatique.
- Le Fonds vert rêve de démarrer avant la COP21 - Euractiv - 2 octobre ; où l'on apprend que 4 années après sa création, le Fonds vert devient opérationnel malgré des financements qui tardent, avec sur 100 milliards de dollars annuels destinés aux pays en développement, une capacité actuelle d'engagement de 700 millions d'euros.

L’Institute for Climate Economics fait aussi le point sur l'historique et les enjeux de ce financement.

L'organisation de la Cop, une ampleur démesurée pour une cohérence écologique mesurée...
- Conférence climat : tout Paris épié depuis les sous-sols de la préfecture - Le Parisien - 8 octobre ; où l'on s'intéresse au dispositif de sécurité de la préfecture de police de Paris qui se met en place... "considérablement renforcé" pour l'occasion et en perspective de la Cop.
- Le chantier de la COP21 a démarré sur le site du Bourget - Le Monde - 6 octobre ; où l'on fait le point en chiffres impressionnants sur la préparation lancée de la Cop, et où l'on défend plusieurs points d'exemplarité de l'événement tout en reconnaissant certaines incohérences.
- « Solutions climat » : entrez dans la grande foire du greenwashing et du lobbying - Bastamag - 2 octobre ; où l'on présente la face cachée du salon "Solution Climat", présenté par le gouvernement français au secteur privé notamment comme une vitrine commerciale exceptionnelle avec 3000 journalistes.
- Pas d’électricité 100 % renouvelable pour la COP 21 - Journal de l'énergie - 23 septembre ; où l'on revient sur la candidature de Enercoop pour alimenter en électricité 100% renouvelable la Cop 21, à laquelle a été préférée l'offre d'EDF... qui est par ailleurs sponsor de la Cop.

Et pour aller plus loin, le choix de nouveaux sponsors privés pour la Cop entraine de nouvelles critiques, que ce soit à propos d'Engie (et en chanson) ou du groupe Bolloré.
Le lancement de la pétition et du livre Osons de Nicolas Hulot, retentissant coup de com :
- Quand Nicolas Hulot joue la carte «Yolo» - Libération - 8 octobre ; où l'on revient sur le coup de com de Nicolas Hulot, le succès de sa vidéo et de sa pétition, sur les soutiens reçus, et sur l'intérêt d'utiliser l'humour comme arme pour mobiliser face au dérèglement climatique.  
- Nicolas Hulot lance un appel aux chefs d’Etat - Reporterre - 8 octobre ; où l'on détaille plus le contenu de l'appel "Osons" à destination des chefs d'Etat, les 12 propositions "de rechange" pour les Etats pour aller plus loin, et les 10 propositions d'engagements individuels à mettre en œuvre par ailleurs.
L'occasion de revenir sur la vidéo à l'origine de ce succès, et dans une interview sur le détail de ces propositions.
Et la sensibilisation des français qui progresse
- Climat : les Français jugent sévèrement les responsables politiques - Le Point - 7 octobre ; où l'on découvre que la grande majorité des Français (82%) juge insuffisante l'action des gouvernements face à l'urgence climatique, et que le climato-scepticisme est en recul.
- Climat: les PME aussi se mobilisent pour réduire leur empreinte carbone - l'Express -  8 octobre ; où l'on apprend que les PME s'organisent elles aussi pour lutter contre réchauffement climatique, par compensation ou par amélioration des procédés, avec des stratégies qui s'affichent aussi comme un réel argument de vente.

Enfin, le point sur les stratégies de mobilisation de la société civile à moins de deux mois de la Cop !
- Le coup d’éclat estival des militants anti-charbon allemands - Reporterre - 7 octobre ; où l'on revient sur la réussite de la mobilisation d'août et du camp climat en Rhénanie pour bloquer une mine de charbon géante.
- La société civile prépare une COP 21 pleine de rebondissements - Reporterre - 5 octobre ; où l'on s'intéresse au planning des actions organisées par la Coalition Climat 21 pour les deux semaines de la COP21, ainsi qu'aux suites à donner au mouvement climatique.
- Jon Palais «Ça ne fait pas peur, deux degrés, et pourtant...» - Libération - 2 octobre ; où Jon Palais, co-fondateur d'Alternatiba, revient sur l'état de la mobilisation climatique en France et les stratégies de la société civile à mettre en œuvre, entre luttes locales et globales, dénonciation des responsables et promotion des alternatives.
 - Demain, les Etats pourront-ils être condamnés pour crime climatique et violation des droits des générations futures - Bastamag - 25 Septembre ; où l'on s'interroge sur la possibilité d'intégrer la notion de crime climatique au droit pénal international alors que les initiatives se multiplient dans le monde pour reconnaître et condamner la responsabilité des pollueurs.

 
 

Et en bonus:
- Après les contributions, des nouvelles du côté de plusieurs Etats, avec des interrogations sur l'application des engagements de la Chine, sur le nouvel engouement de l'Inde pour le solaire, et la Suède qui veut être le premier pays continental sans pétrole à 100%.
- Côté scientifique, le Giec a élu son nouveau président, tandis que Météo France publie une appli pour "voir les effets concrets du changement climatique dans chaque région de l'Hexagone jusqu'à la fin du siècle", ou qu'un "Train du climat" se lance dans un tour de France avec une trentaine de scientifiques pour sensibiliser le grand public à chaque étape.

Sur la question des catastrophes "naturelles", les scientifiques alertent aussi sur l'aggravation pour les forêts ou inondations en France, et des phénomènes climatiques extrêmes en général.

- Côté activistes, ça s'active aussi avec un retour sur les faucheurs de chaises, le lancement de la bande-annonce des Climate games, des annonces internationales, le portrait d'un activiste américain de la justice climatique, et des interventions au forum climat à Science Po de la Barbe et des Jedi for climate
- Le rôle de l'échelon local, avec des pistes et de plus en plus d'exemples de villes qui travaillent sur l'adaptation au dérèglement climatique, leur engagement en général, et le plaidoyer européen pour reconnaitre et renforcer financièrement le rôle des collectivités.

- Le retour des climato-sceptiques... en la personne du chef du service météo de France télévisions, aux positions contestables et contestées mais que France 2 relaie tout de même ! Face à cela, le Monde lance une chronique hebdomadaire pour "démystifier les nombreuses contre-vérités qui circulent sur le changement climatique".

- Le rôle des médias, avec un débat sur la question de savoir comment faire une action de masse sans eux, alors que Reporterre lance son kit pédagogique pour comprendre le B.A.-BA des enjeux climatiques, et que Terra-Eco propose une carte participative des mobilisations vers la Cop.
- Renouvelables vs/ fossiles, alors que les Amis de la terre gagnent une nouvelle bataille pour le désinvestissement, mais que d'autres comme Arnaud Montebourg n'ont pas peur des contradictions en défendant les deux types d'énergie en même temps...

anopa qui publie des caricatures sur le climat.