Revue de presse climat & Cop 21 du 9 avril 2015

Par Victor Vauquois

Cette semaine, dans la revue de presse climat & Cop 21, ciel couvert sur les contributions mais rayon de soleil sur le désinvestissement, avec notamment :

Un nouveau point sur les contributions des Etats, une semaine après la date limite initialement prévue :
 
Et pour aller plus loin : Actu-Environnement publie une carte interactive des contributions pour récapituler quels pays ont déja remis leurs contributions et à quoi ils se sont engagés.
 


En passant par un état des lieux en Europe :


Et des mécanismes internationaux en question :

 



Les énergies fossiles en déclin...

  • Le prix du pétrole baisse. Et après ? - Reporterre - 9 avril ; où Thomas Porcher revient sur la baisse des prix du pétrole, ses causes entre stratégie de l'Arabie saoudite et gaz de schiste aux Etats-Unis, ... et annonce que cette situation ne durera pas.
  • Climat : la Chine boude le charbon pour lutter contre la pollution - Novethic - 7 avril ; où l'on s'intéresse à la politique chinoise de lutte contre la pollution de l'air... qui l'amène à fermer purement et simplement, au nom de la loi, des centrales à charbon.

     
Et les renouvelables de plus en plus crédibles :
  • 100% d'électricité renouvelable en 2050 : le rapport qui dérange - Le Nouvel Observateur - 9 avril ; où l'on se penche sur le contenu du très attendu rapport de l'Ademe, révélé par Médiapart alors qu'il était censé être reporté, qui énonce clairement que la France pourrait se passer du nucléaire, produire trois fois ses besoins avec les énergies renouvelables et sans que cela coute très cher.
  • Les citoyens de plus en plus sollicités pour financer les énergies renouvelables - Actu-Environnement - 1er avril ; où l'on s'aperçoit que le financement participatif, s'il ne va pas financer toute la transition énergétique loin de là, est un levier important et de plus en plus utilisé pour financer les énergies renouvelables au niveau local.

     
Le double discours de multinationales...


Mais des campagnes de désinvestissement victorieuses !




Et en bonus :